Mr Hattimer vous parle en cette sortie de confinement d’un des grands maîtres du design,
MARCEL LAJOS BREUER 1902 – 1982, moderniste, architecte et designer de meuble.


Sa formation et ses premières inventions

A tout juste 18 ans, non satisfait de ses études d’arts, Marcel Breur les interromps et décide de rentrer à l’école du Bahaus à Weimar en 1920. L’école dirigé par Walter Gropius, détecte le grand potentiel de notre jeune Marcel et le met rapidement à la tête de l’atelier menuiserie où il découvre et expérimente le tube d’acier.

Nous sommes en 1925, après une brève interruption d’un an où il étudie l’architecture à Paris, il revient au Bahaus qui à déménagé entre temps à Dessau afin dit être professeur, avec des collègues comme Paul Klee, Wassily Kandinsky, toujours sous la tutelle de Gropius. Il enseignera plusieurs disciplines, l’art et technologie, l’architecture, la création de mobilier, jusqu’à la direction de l’atelier de charpenterie.

On ne s’attend pas à ce qu’elles expriment autre chose que leur fonction et la structure requise par cette fonction 

Marcel Lajos Breuer



Pendant ces années là, il dessine la plupart des meubles qui le feront connaitre, en commençant par le fauteuil B3 inspiré d’un guidon de bicyclette, appelé plus tard lors de sa commercialisation dans les années 60 par son fabricant italien, WASSILY, emprunté à son collègue Wassily Kandinsky, admiratif du fauteuil et qui jouissait d’un des premiers modèles post-prototype.
Trois ans plus tard en 1928, ça sera au tour des chaises CESCA.

Après le Bahaus

En 1928, Il s’installe à Berlin, Il travaille surtout dans la décoration intérieur sur de projets de maisons, appartements, centres commerciaux ou encore des salles d’expositions.
Avec la monté du nazisme, ils’exile à Londres, sous la suggestion de Gropius. Il est employé par Jack Pritchard, dans la première entreprise de design Londonienne ISOKON. Breuer y expérimente le contreplaqué courbé et moulé et il en ressort la conception de sa chaise Longue

Chaise Longue ISOKON

En 1937, il part au Etats-Unis et devient enseignant à Harvard en architecture où Gropius y est déjà. Ils montent ensemble un cabinet d’architecture dans la Massachusetts où il travaille des projets de maisons autour de Boston.

Breuer se dissocie de son mentor en mai 1941, ouvre son entreprise à New York où il réalise encore des maisons et des villas, notamment la ” GELLER House I ” en 1945, cette maison sera en démonstration dans le jardin de la M.O.M.A. quatre ans plus tard.

L’Après-Guerre

Retour en Europe, il est chargé de construire le siège de l’UNESCO à Paris, ceci est un tournant pour lui, par de projets de plus grandes envergures et adoptant à présent un style Brutaliste où le béton devient son matériau de prédilection. Cette période est critiqué par le public en disant ” Lorsque l’on a vu un bâtiment Breuer on les a tous vu ”

Le point de vue de Mr Hattimer

Je n’ai pas lu sa biographie et je ne connais pas son enfance et d’où vient se goût précoce pour l’art mais il était déjà un génie en arrivant au Bahaus à Weimar, avec la chance aussi comme souvent de se retrouver au bon endroit au bon moment.

Quoique les modes se fassent et se défassent, les créations de Marcel Breuer resteront des classiques ou plutôt des intemporels où l’on est sure de ne pas se tromper tant au niveau design que la qualité.

Dans mon catalogue, j’ai déjà eu la chance d’avoir des chaises B32 et Fauteuil B64, ce qui devrait finir par se reproduire. Dans son mobilier mon désir pencherait de trouver une paire de fauteuil B3 “WASSILY” estampillé. édité par Gavina par exemple.

La consécration serait d’avoir le bureau S285 à vous proposer, et ça, ce sera l’occasion de vous conter une autre histoire !


Sources :